Conseiller/e technique en matière de genre et de violence basée sur le genre (VBG) - Tenders Global

Conseiller/e technique en matière de genre et de violence basée sur le genre (VBG)

FHI 360

tendersglobal.net

JOB DESCRIPTION

DESCRIPTION DU POSTE

Titre du poste : Conseiller/e technique en matière de genre et de violence basée sur le genre (VBG)

Projet : République centrafricaine (RCA) Mécanisme régional de consolidation de la paix et de lutte contre la corruption

FHI 360 est une organisation de développement mondial dont l’approche est rigoureuse et fondée sur des données probantes. Notre personnel professionnel comprend des experts de la société civile, de la consolidation de la paix, de la santé, de la nutrition, de l’éducation, du développement économique, de l’environnement et de la recherche. FHI 360 opère à partir de 60 bureaux et emploie 4 500 personnes aux États-Unis et dans le monde entier. Notre engagement en faveur de partenariats à tous les niveaux et notre approche multidisciplinaire nous permettent d’avoir un impact durable sur les individus, les communautés et les pays que nous servons, améliorant ainsi la vie de millions de personnes.

FHI 360 recrute actuellement un/e Conseiller/e Technique en Genre et Violence Basée sur le Genre (VBG) pour un projet de l’USAID d’une durée de cinq ans, “Créer un environnement propice au développement de communautés résilientes et de moyens de subsistance durables dans la région du Mbomou-Uele.” (“Building the Enabling Environment for Resilient Communities and Sustainable Livelihoods in the Mbomou-Uele Region”), avec un budget compris entre 10 et 24,99 millions de dollars. Les objectifs anticipés de cette activité sont de : (1) accroître la résilience des communautés locales dans la région de Mbomou-Uele, (2) améliorer les conditions de vie des populations transhumantes et sédentaires et (3) améliorer les conditions de vie des populations rurales.

(3) assurer la conservation et la gestion des écosystèmes.

Résumé du poste :

Dans la région du Mbomou-Uélé, les formes les plus courantes de violence liée au genre comprennent les violences physiques, psychologiques et sexuelles, y compris les violences sexuelles liées aux conflits, les mariages précoces et forcés, la pratique de la dot ou la “monétisation” des fiancées, ainsi que les mutilations génitales féminines ou excisions. Le/La Conseiller/e Technique spécialisé en genre et en lutte contre la violence basée sur le genre est chargé de mettre en œuvre et d’intégrer une approche multidimensionnelle visant à combattre cette violence, et censée avoir le plus grand impact. Il/elle travaille en étroite collaboration avec les équipes de programme en République centrafricaine (RCA) et en République démocratique du Congo (RDC) pour effectuer des analyses sur l’égalité des genres et l’inclusion sociale (GESI), à partir desquelles il/elle élabore un plan GESI au niveau du projet. De plus, il/elle crée des supports ou du matériel pédagogiques ou éducatifs et organise des formations visant à sensibiliser à la violence basée sur le genre, ainsi qu’à la prévention de cette violence et les services associés.

Le/la conseiller/e technique en matière de genre et de violence sexuelle et sexiste peut être basé à Kinshasa, en RDC, où il/elle relève du Chef de Mission (CoP), ou à Bangui, en RCA, où il/elle est sous la supervision du directeur adjoint du chef de projet (DCOP). Il est prévu qu’il/elle effectue jusqu’à 30 % de déplacements sur les sites de terrain en RDC et en RCA.

Fonctions et responsabilités

  • Superviser l’intégration des mesures de sensibilisation et de prévention en matière d’égalité hommes-femmes et de violence à l’égard des femmes dans les activités du projet
  • Diriger et/ou contribuer à une analyse de l’égalité entre les hommes et les femmes et de l’inclusion sociale (GESI)
  • Élaborer un plan d’action GESI global pour le projet
  • Servir de principal expert technique pour la recherche sur les questions de genre et de violence sexuelle et sexiste.
  • Diriger l’élaboration et/ou l’adaptation d’outils de programmation concernant la prévention de la violence basée sur le genre, les services associes et les réponses à la violence liée au genre pour les communautés cibles.
  • Concevoir du matériel de formation et animer des formations pour diverses parties prenantes afin de les sensibiliser aux effets et conséquences de la violence liée au sexe/genre.
  • Développer des activités d’engagement communautaire basées sur des outils spécifiques au contexte et disponibles à l’échelle mondiale.
  • Garantir des systèmes d’orientation et de référence solides entre les établissements de soins de santé et les ressources communautaires et internationales.
  • Travailler en étroite collaboration avec d’autres spécialistes techniques travaillant sur des projets similaires
  • Assurer des rapports de qualité sur les activités, les indicateurs et les réalisations
  • Servir de point focal pour la sauvegarde des participants du projet

Exigences minimales

  • Au moins 8 ans d’expérience dans le domaine du développement international au sein d’organisations locales ou internationales.
  • Master ou son équivalent international en connaissances/services d’information, communication, éducation, environnement, santé, sciences comportementales, sciences de la vie/sociales, développement international, développement humain ou domaine connexe.
  • Au moins cinq ans d’expérience dans le domaine du genre et/ou de la violence basée sur le genre ou à caractère sexiste dans des situations de conflit ou post-conflit.
  • Expérience de la direction d’équipes dans le domaine de la prévention, la réponse ou la lutte contre de la violence basée sur le genre, et/ou des stratégies d’atténuation des risques.
  • Expérience de travail en RDC et/ou en RCA
  • Attitude positive et professionnelle, y compris capacité à diriger et à travailler en équipe.
  • Forte capacité à organiser le travail, à respecter les délais, à garder son sang-froid, à hiérarchiser le travail sous pression, à coordonner des tâches multiples et à prêter attention aux détails.
  • A l’aise pour assister et animer des réunions et pour représenter/adresser les questions liées à la violence liée au sexe ou au genre
  • Excellentes compétences en matière de relations interpersonnelles et de résolution de problèmes, créativité et flexibilité.
  • Faire preuve de sensibilité et d’adaptabilité en matière de culture, de genre, de religion, de race, de nationalité et d’âge.
  • Maîtrise de la langue française requise
  • Connaissance des langues locales de la région du Mbomou-Uélé (lingala, zande et/ou autres).
  • La connaissance de l’anglais est souhaitable

Les candidats locaux sont encouragés à postuler.

La présente description de poste résume les principales fonctions du poste. Elle ne prescrit ni ne limite les tâches exactes qui peuvent être assignées dans l’exercice de ces fonctions. Ce document ne doit en aucun cas être interprété comme un contrat de travail. La direction se réserve le droit de revoir et de réviser ce document à tout moment.

La disponibilité du poste dépend de l’attribution du projet à FHI 360. La sélection du candidat final est soumise à l’approbation de l’USAID.

FHI 360 est un employeur qui prône l’égalité des chances et l’action positive et qui ne s’engage pas dans des pratiques discriminatoires à l’égard des personnes employées ou à la recherche d’un emploi sur la base de la race, de la couleur, de la religion, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre, de l’origine nationale ou ethnique, de l’âge, de l’état civil, d’un handicap physique ou mental, du statut d’ancien combattant protégé ou de toute autre caractéristique protégée par la loi.

Nos valeurs et nos engagements en matière de protection : FHI 360 s’engage à prévenir tout type d’abus, d’exploitation et de harcèlement dans nos environnements de travail et nos programmes, y compris les abus, l’exploitation et le harcèlement sexuels. FHI 360 prend des mesures pour protéger le bien-être de toutes les personnes qui s’engagent dans notre organisation et nos programmes et exige que tout le personnel, y compris le personnel bénévole, partage cet engagement et signe notre code de conduite. Toutes les offres d’emploi feront l’objet de vérifications appropriées, notamment en ce qui concerne les références, le casier judiciaire et le financement de la lutte contre le terrorisme. FHI 360 participe également au système inter-agences de divulgation des fautes professionnelles (Inter-Agency Misconduct Disclosure Scheme – MDS), facilité par le Comité directeur pour les interventions humanitaires. Conformément au MDS, nous demanderons aux anciens employeurs des candidats/es à l’emploi de nous fournir des informations sur tout cas avéré d’abus sexuel, d’exploitation et/ou de harcèlement au cours du mandat du candidat/e auprès de ses anciens employeurs. En postulant, les candidats confirment qu’ils/elles comprennent ces procédures de recrutement et consentent à ces vérifications.

FHI 360 prendra en considération pour l’emploi tous les candidats/es qualifiés, y compris ceux qui ont des antécédents criminels, d’une manière conforme aux exigences des lois locales et de l’État applicables.

FHI 360 encourage la force et la santé de son personnel par le biais d’un ensemble d’avantages compétitifs, d’un développement professionnel et de politiques et de programmes qui soutiennent un équilibre sain entre le travail et la vie privée. Rejoignez notre main-d’œuvre mondiale pour faire une différence positive pour les autres – et pour vous-même.

This job posting summarizes the main duties of the job. It neither prescribes nor restricts the exact tasks that may be assigned to carry out these duties. This document should not be construed in any way to represent a contract of employment. Management reserves the right to review and revise this document at any time.

FHI 360 is an equal opportunity and affirmative action employer whereby we do not engage in practices that discriminate against any person employed or seeking employment based on race, color, religion, sex, sexual orientation, gender identity, national or ethnic origin, age, marital status, physical or mental disability, protected Veteran status, or any other characteristic protected under applicable law.

Our values and commitments to safeguarding: FHI 360 is committed to preventing any type of abuse, exploitation and harassment in our work environments and programs, including sexual abuse, exploitation and harassment. FHI 360 takes steps to safeguard the welfare of everyone who engages with our organization and programs and requires that all personnel, including staff members and volunteers, share this commitment and sign our code of conduct. All offers of employment will be subject to appropriate screening checks, including reference, criminal record and terrorism finance checks. FHI 360 also participates in the Inter-Agency Misconduct Disclosure Scheme (MDS), facilitated by the Steering Committee for Humanitarian Response. In line with the MDS, we will request information from job applicants’ previous employers about any substantiated findings of sexual abuse, exploitation and/or harassment during the applicant’s tenure with previous employers. By applying, job applicants confirm their understanding of these recruitment procedures and consent to these screening checks.

FHI 360 will consider for employment all qualified applicants, including those with criminal histories, in a manner consistent with the requirements of applicable state and local laws.

FHI 360 fosters the strength and health of its workforce through a competitive benefits package, professional development and policies and programs that support a healthy work/life balance. Join our global workforce to make a positive difference for others — and yourself.

Please click here to continue searching FHI 360’s Career Portal.


Apply for job

To help us track our recruitment effort, please indicate in your cover/motivation letter where (tendersglobal.net) you saw this posting.

Job Location